Analyse technique en Trading Boursier

Sylvain Duport, Trader Pro

Sylvain affirme en préambule qu'un bon trader peut gagner beaucoup en faisant peu de trades. Ce n'est pas d'abord une question de quantité (overtrading) mais plutôt de qualité de trades.

Ce truisme implique que le trader doit rester cash pour acheter des actions en bourse et si il ne sent pas le marché, mais qu'une fois en position il doit avoir la patience pour donner le temps à son hypothèse trading de se réaliser et ne pas couper intempestivement. Il précise qu'il ne trade une position lourde sur son capital que lorsqu'il y à plus à gagner qu'à perdre sur le trade.

Il ne se dit prêt à jouer gros et à prendre des risques importants, que si il a une espérance de gain encore plus grosse, tout en restant relativement maître de sa perte avec anyoption.

Il remarque enfin que des facteurs externes influencent les marchés boursiers : le niveau de l'euro tout d'abord qui lorsqu'il s'apprécie par rapport au dollar US entraîne une sous performance des marchés européens et une sur performance de ceux-ci lorsque l'euro recule, en raison des conséquences relatives sur l'évolution de la structure des prix à l'exportation et donc la compétitivité de la zone euro ; le prix du pétrole qui lorsqu'il augmente fortement pénalise globalement tous les marchés du monde occidental en raison de l'impact négatif sur l'économie et les risques accrus d'inflation ; l'immobilier enfin, auquel il s'intéresse depuis longtemps au point d'avoir détaillé son approche avec http://www.objectifeco.com/immobilier/immobilier-physique/acheter-louer/acheter-ou-louer-son-logement-principal-le-piege-se-referme-tout-doucement.html.

Son analyse de la tendance des marchés et indices fin octobre 2004

Sylvain considère qu'après la forte baisse de cet été, suivie du rebond des marchés US et européens au mois d'août 2004, le marché reste structurellement bullish et que la hausse reste la tendance de fond des marchés à moyen terme.

Il pense que les indices actions d'automne 2004 sont à un niveau élevé et qu'ils hésitent désormais à monter plus haut ce qui explique leur caractère flat de consolidation dans un trading range étroit : pour le CAC 3700-3850 points environ. Analyse du Nasdaq Composite : entre mars 2003 et février 2004 il y a eu un beau rush sur cet indice suivi d'une zone de congestion.

En 2004 la tendance de fond semble baissière : s'agit-il d'un tunnel descendant ou d'un drapeau ? Cela affecte t-il la stabilité du franc suisse qui lui aussi se retrouve au sein du trade de l'Option binaire ? Ce descending channel assimilable à un drapeau de consolidation borné par deux obliques parallèles, devrait selon la théorie chartiste s'achever par une sortie haussière car c'est une figure de continuation et non de retournement de tendance LT : elle ne marque pas un point d'inflexion, mais plutôt une temporisation du trend avant reprise de la tendance de fond.

 

Où Trader aujourd'hui ?

Pour la sécurité de vos dépots, ouvrez votre compte sur des courtiers régulés par une autorité financière européenne. Dans cette catégorie vous avez TopOption.